Sandrine Dumas Roy


I was born in 1968; I studied journalism, English and management and I now work as a freelance film director (most frequently for the TV channel, France 5).

An avid reader of children’s literature, I like stories that have a link to the real world, even if (especially if!) the characters, the setting and plot are imaginary.

Since finishing my journalism studies, I have been making documentaries for television; documentaries that have allowed me to travel in many countries and to have extraordinary encounters with animals and with humans. The experiences, the colours and scents from these exotic trips are organised into stories in my office in Provence.

I write stories to be read aloud, because what good is a book for children if it can’t be read aloud? My two children are my first audience and I’m always amazed by how attentive and demanding they are.

The idea for Hot Air came after I read an article about cow farts in a scientific journal. The conservation of nature and the preservation of our environment are subjects I’m particularly interested in. I wanted to tell a funny story about a not very funny subject.

Unfortunately, today’s children will have to demonstrate talent and imagination to live on the planet in the mess we’ve left it in, and they will need to realise that soon!

Sandrine's biography is translated and adapted from her own words in French:

Je suis née en 1969, j'ai fait des études de journalisme, d'anglais et de gestion et je travaille comme réalisatrice free-lance (le plus fréquemment pour France 5).

Grande consommatrice de littérature pour la jeunesse, j'aime les histoires qui ont un lien avec notre monde actuel même (et surtout !) si les personnages, le décor ou l'intrigue sont imaginaires.

Depuis mes études de journalisme, je réalise des documentaires pour la télévision,  ce qui me permet de voyager dans de nombreux pays et de vivre des rencontres extraordinaires avec des animaux et avec des humains. De ces voyages exotiques, je rapporte des expériences, des couleurs, des senteurs qui s'organisent en histoires dans mon bureau provençal. Des histoires que j'écris "à voix haute" car qu'est-ce qu'un livre pour enfant s'il n'est pas lu à haute voix ?

Mes deux enfants sont mes premiers auditeurs et je suis à chaque fois étonnée de voir à quel point ils sont attentifs et exigeants. L’idée de  « Chaude la planète » m’est venue après la lecture d’un article sur les pets de vaches dans un journal scientifique. Comme la conservation de la nature et la préservation de notre environnement sont des thèmes qui m’intéressent particulièrement, j’ai voulu raconter une histoire drôle sur un thème pas drôle. Malheureusement les enfants d’aujourd’hui devront faire preuve de talent et d’imagination pour vivre sur la planète amochée qu’on leur laissera, autant qu’ils le sachent au plus tôt !